05 Oct

Ce que vous devriez absolument intégrer ! (1)

Acquérir une nouvelle conscience, concernant votre santé. (Partie 1)

     La santé est une des grandes préoccupations dans la vie de l’homme en général, ce qui est parfaitement légitime. Il s’accroche à celle-ci par peur de tomber malade ou bien même par peur de mourir. Il la souhaite au seuil de chaque année à ses proches et à ses amis, au cours d’un apéritif convivial, etc…
Pourtant, prend-il vraiment personnellement toutes les dispositions au cours de son existence, afin d’anticiper et de préserver cette santé ?

 
Est-ce que chaque être humain possède en fait, vraiment toute la connaissance juste, à cette fin ? Ou plus exactement, est-il simplement sensible aux informations lui permettant d’acquérir cette connaissance ?
Voilà la grande question !!!
Chers amis lecteurs, faites-vous preuve de suffisamment de curiosité, afin de percevoir cette connaissance et surtout la mettre en pratique avec bon sens, pour que votre corps soit en mesure d’être en bonne santé ?
Peut-être estimez-vous cependant, que ce serait finalement, plutôt l’affaire de votre médecin ?  
Cependant, à qui revient l’entière responsabilité d’observer une bonne prévention vous offrant la possibilité de vivre un bien-être présent et futur ? Cette responsabilité, ne serait-elle pas vôtre finalement ?
Acquérir la connaissance juste dans ce contexte est en conséquence indispensable !

 
Aujourd’hui, l’exemple manifeste de la décision prise par les autorités, de confiner la population, puis d’imposer encore le masque chirurgical, quatre mois après la fin de l’épidémie, ne prouve t-elle pas parfaitement que la plupart des personnes, même à haut niveau, n’ont pas la connaissance juste ?! 
Des lacunes qui entraînent ainsi des comportements dépourvus totalement de BON SENS, auquel nous réagissons Aurore et Moi-même, comme beaucoup d’autres personnes !
Si vous partagez cette perception des choses et souhaitez rejoindre et soutenir, comme nous, l’association “Bon Sens”, visionnez la vidéo suivante :

https://cdn.lbryplayer.xyz/api/v3/streams/free/BonSens.org/33413ae707a66087ce32ecb283f42561400fd7b7/341e68

Voici le lien du site de l’association : (www.bonsens.org)
Autrement dit, ces impositions gouvernementales, si toutefois elles étaient décidées à bon escient, (permettez-nous d’en douter, compte tenu de ce qui est dévoilé aujourd’hui…) ne révèleraient-elles pas de la part de ces autorités politico-sanitaires, une ignorance notoire du fonctionnement de notre organisme ?
Aux personnes qui ne partageraient pas cet avis, nous les encourageons à lire cet article dans sa totalité, (partie 1 et 2), afin de peut-être, revoir ensuite, leur opinion.
Ce qui est malheureux, c’est que nous nous apercevons aujourd’hui que cette ignorance, voire même ce dédain de ne pas s’informer sur la réalité des choses, est partagé encore par bon nombre de personnes en France !
Ainsi, nous pouvons voir aujourd’hui, outre l’obligation inhérente au port du masque dans certains lieux, une foule de personnes suivre aveuglément et obstinément cette injonction absurde, partout où elles se trouvent.
Elles s’accrochent à leur bout de tissu, un piège à microbes maculé de champignons bactériens, comme à une bouée de sauvetage, dans la rue, dans leur voiture ! À croire même, qu’elles l’emmènent jusque dans leur lit !!!

   
       La raison de cette attitude passive, cette forme d’indolence, de ne pas s’intéresser véritablement aux pouvoirs du corps humain, est que depuis toujours, l’homme, très influençable, a cette tendance à cultiver des croyances qu’il définit de façon crédule comme sa propre conscience.
Des croyances issues de connaissances intuitives du monde extérieur, ou provenant des seules informations qu’on a bien voulu lui transmettre. Des informations qu’il estime justes, sans jamais avoir pris le soin d’en vérifier l’exactitude, et par la suite, de se faire sa propre opinion sur celles-ci, 
Par ses croyances, il donne ainsi ces temps-ci, un total crédit au Ministère des Solidarités et de la Santé qu’il considère donc en son âme et conscience, parfaitement incorruptible. La totalité de ses membres, manifestant évidemment, de hautes qualités éthiques et une compétence indiscutable, n’est-ce pas…Voilà ce qu’il crie haut et fort, à la manière du Sieur Dindenault du récit Rabelaisien! (Lire ou relire notre article intitulé: “Devons-nous croire tout ce que l’on nous dit?”)
Pourtant, si l’on prend la peine de faire des recherches et de comparer plusieurs sources d’informations depuis le début de cette crise, n’est-ce pas plutôt de l’incompétence notoire et un manque évident de responsabilité, que nous observons depuis quelques mois à l’endroit de ce ministère ?

     
L’homme possède également des croyances bien ancrées, relativement à l’utilisation de la médecine dite « officielle ». Comme nourrir l’illusion, qu’il suffit exclusivement d’avaler les pilules miracles ou se faire injecter un vaccin “messianique” pour que la santé revienne, considérant le corps finalement, comme une « chose » sans intelligence.
Alors que : « L’organisme est la meilleure pharmacie qui existe. Il fabrique tout ce que peuvent fabriquer les laboratoires, mais en mieux… » (Dr Deepak Chopra Praticien en médecine alternative. 1946)
Ainsi, l’homme dont la conscience a été façonnée, domestiquée depuis son plus jeune âge, n’a pas la moindre notion que son corps est un organisme d’une très grande intelligence, qui possède des ressources fantastiques lui permettant de rester en bonne santé.
Un organisme extraordinaire qui ne demande simplement qu’à s’exprimer ! Voilà ce que les autorités politico sanitaires devraient préciser à la population ! Cela se nomme bon sens et “éducation” !

___________________

      Avant d’entrer dans le cœur de ce sujet, il est bon de vous rappeler, chers amis lecteurs, qu’Aurore et moi-même, nous ne sommes pas des professionnels de santé.
Cependant notre question est : faut-il nécessairement être médecin ou bien avoir un titre particulier dans ce domaine, pour s’intéresser au fonctionnement du corps humain ?
N’avons-nous pas le droit d’être intelligents et étudier et comprendre ce dont notre corps à réellement besoin ?
Également, n’avons-nous pas le droit d’être éveillés et clairvoyants, afin d’être capables de discerner avec bon sens, les bonnes attitudes à adopter pour que notre corps soit et reste en bonne santé ?
Enfin, n’avons-nous pas le droit de faire preuve d’altruisme en partageant les connaissances que nous avons acquises, afin de faire réfléchir les personnes qui pourront si elles le souhaitent, bénéficier d’un meilleur bien-être en prenant leur vie en main ?

Tour d’ordinateur
 
Pour faire une comparaison : faut-il posséder un diplôme d’ingénieur informaticien pour comprendre les simples bases du  fonctionnement de son propre ordinateur et savoir ce dont il lui est nécessaire pour qu’il donne le meilleur de sa technologie ?
Pour les personnes qui recherchent systématiquement les titres, les diplômes, vous êtes libres de poursuivre ou non votre lecture, parce que cet article évoque des vérités. Des vérités qui vous sont rarement révélées au nom de la corruption, par certains porteurs justement de ces fameux titres !

 
Voici les 6 premières évidences, que vous devez connaître absolument et intégrer impérativement. Recopiez-les, affichez-les si vous voulez, sur votre réfrigérateur ou la porte de vos toilettes, mais intégrez-les !
  • Notre corps est un « instrument » extraordinairement complexe et parfaitement conçu pour s’auto réguler, s’auto protéger, et s’auto guérir en permanence afin d’être en bonne santé. 
  •  Notre corps possède un potentiel énergétique parfaitement intelligent et autonome, contrôlant toutes les activités de celui-ci, dont l’auto régulation et l’auto  guérison et sans lequel nous ne pourrions vivre.
  •  Dans le corps humain, il y a 100 fois plus de virus que de cellules humaines. Chaque individu en bonne santé porte en moyenne plus de 10 types de virus responsables d’infections virales systémiques, chroniques et asymptomatiques. (Source Wikipédia)
  • Nous possédons en revanche, un bouclier naturel et complexe que l’on nomme « système immunitaire » qui nous permet  de façon permanente de  combattre toutes formes de germes pathogènes. Ce système extraordinaire devrait être l’objet de notre principale attention toute notre vie durant! (la prévention)
  •  Notre organisme est pourvu d’émonctoires (organes servant à évacuer naturellement les déchets, les agents toxiques et infectieux à l’extérieur) dont il ne faut jamais entraver le  processus  (exemple manifeste du masque imposé actuellement) 
  • Compte tenu de ce qui précède, nous avons chacun de nous une responsabilité de la plus haute importance : contribuer au bon fonctionnement de cet organisme par des comportements pertinents et intelligents. Le moindre dérèglement pouvant générer un désordre (une maladie).
A la lumière de ces vérités, si nous posons les actes qu’il convient, la peur de contracter une maladie virale ne sera plus de mise (même si « certains» tentent de nous le faire croire) et nous pourrons espérer vivre longtemps et en bonne santé !

 

     
Nous allons à présent développer ces évidences, afin de vous permettre de prendre en considération leur plus haute importance. Certes, peut-être allez-vous penser, que nous nous éloignons dans cet article du « développement personnel » qui est le fondement de ce site…
En vérité, pas tant que cela, dans la mesure où intégrer ces réalités est une excellente manière justement, de s’exercer à « prendre sa vie en main ».

Notre corps possède une intelligence fabuleuse, qui œuvre tout au long de notre vie, afin de nous permettre de vivre en parfaite santé.
Pourtant la plupart des personnes pensent le contraire. Elles supposent que nous sommes vulnérables et constamment à la merci de la moindre pathologie. Du fait, la peur les gagne très vite, dès qu’elles apprennent que des agents infectieux “courent les rues”.
Pourquoi ?
Par ignorance, nous venons de le voir, une absence de discernement, mais aussi un comportement particulièrement mal approprié, nous le verrons un peu plus loin.
Pour revenir à l’image de votre ordinateur : si vous avez installé un anti-virus de qualité dans votre appareil, vous êtes bien conscient qu’il est « armé » contre tous les virus en cours, non ?…
Êtes-vous alors constamment angoissé à l’idée que vos fichiers puissent être infectés ? Si toutefois vous êtes sain d’esprit, vous faites bien une totale confiance à votre anti-virus et vous restez serein. Il ne vous vient même pas à l’idée que votre ordinateur puisse être vulnérable.
Le système anti-virus fait son travail, tout simplement et vous lui faites confiance.
Alors pourquoi ne pas faire confiance à votre système immunitaire face aux virus biologiques ?
Que se passe-t-il lorsque les personnes angoissent de cette façon ?
      Le virus « est toujours là !!! »
(Expression tant utilisée par France télévision venant des autorités politico-sanitaires bien sûr !)
et.. c’est la panique !
La plupart des gens de tous âges se sentent alors vulnérables et fixent leur attention sur ce virus, oubliant totalement que leur organisme est à même de se défendre. Du fait, ils contribuent ainsi très souvent de cette manière, à manifester la maladie, nous en verrons plus loin les raisons.
Dès les premiers symptômes, ils vont développer des comportements, qui vont à l’encontre de la façon naturelle dont l’organisme est à même de se défendre.
Ils vont ingurgiter des anti-ceci et des anti-cela !
Ce que ces gens ne pensent pas une seconde, c’est que chaque symptôme ressenti, (toux, écoulement nasal, fièvre, diarrhée etc…) n’est que la manifestation de l’existence d’éléments perturbateurs, que notre corps tente de se libérer par le moyen de son propre programme d’auto-guérison, lorsque l’organisme se défend contre une agression virale ou autre.
C’est une notion très importante, qu’il faut aussi absolument intégrer et qui vient s’ajouter au fait, qu’un symptôme a aussi pour vocation de prévenir le médecin, afin qu’il cible et agisse sur les causes qui ont généré ce symptôme et non sur le symptôme lui-même, bien évidemment !                                                                 
Un symptôme, (par exemple : maux de tête, etc…)  en dehors d’une pathologie bien définie, est également une alerte, permettant de réfléchir sur les causes de ce malaise et, avec la connaissance juste, d’en supprimer autant que possible les sources.
Que propose cependant l’industrie pharmaceutique depuis des lustres au nom d’un certain « bien-être », mais en réalité essentiellement à des fins lucratives ?
Elle commercialise et fait la publicité de produits destinés à supprimer ces manifestations, ces symptômes, ces alertes !!!
Ainsi, les sujets ingèrent des molécules chimiques, qui bloquent les processus naturels de leur organisme (sirop contre la toux, paracétamol contre la fièvre, médicaments contre la diarrhée, etc…). Ces comportements aberrants devenus parfaitement  rationnels, conduisent finalement à empêcher purement et simplement le corps de faire son travail. Stopper ces manifestations, c’est sous-estimer, voire même dédaigner le fabuleux pouvoir de notre corps à s’auto-guérir.
C’est une question de bon sens : la toux comme la diarrhée ou l’écoulement nasal permettent d’évacuer les agents infectieux à l’extérieur ; la fièvre, elle,  permet de lutter contre ces derniers. L’organisme « jette ses poubelles » en quelque sorte et bloquer ces processus est une hérésie !
Pendant ce temps, les molécules chimiques ingérées comme le paracétamol et bien d’autres, créent la plupart du temps, des dégâts dans l’organisme.
Vous en doutez encore ?  Continuez votre lecture….
Professeur Didier Raoult (Directeur général de la fondation Méditerranée Infection à Marseille) précise, que le paracétamol est une molécule bien plus dangereuse que l’hydroxy chloroquine tant décriée et interdite en France cette année, par les autorités politico-sanitaires. 
Le paracétamol n’a rien d’inoffensif, particulièrement pour les personnes qui en prennent régulièrement. (Étude publiée dans le British Journal of Clinical Pharmacology )
Le paracétamol est un toxique pour les cellules du foie et le Professeur Philip Conaghan, chercheur émérite précise : « le véritable risque du paracétamol est supérieur à ce que pense actuellement la communauté médicale » !
A bon entendeur !
Pour l’avoir maintes fois expérimenté (Jeff), des maux de tête peuvent être éradiqués en une vingtaine de minutes, simplement au moyen d’une forte hydratation (4 verres d’eau non glacée d’affilée, mais de préférence, de l’eau chaude en tisane). Cette technique a été validée par des chercheurs de l’université de Maastricht aux Pays Bas (revue Family Practice).

 
Acquérir une nouvelle conscience 
Aujourd’hui chers amis lecteurs, sauf si vous avez déjà des notions, voire plus, concernant le thème de cet article, vous allez pouvoir franchir deux étapes différentes.
Notre souhait est de vous transmettre les informations justes, qui vont vous amener à une certaine prise de conscience nouvelle, si toutefois vous le souhaitez.
  • Au moment où vous lisez ces lignes, vous possédez une
 Incompétence inconsciente.
Autrement dit, et ce n’est pas une insulte, vous n’avez peut-être pas la connaissance juste, nous précisons bien : « juste », et vous n’en aviez pas conscience jusqu’à maintenant, parce que personne ne vous l’avait encore communiquée.
Jusqu’à présent, peut-être êtes-vous donc encore prisonniers de ces mensonges, nous venons de le voir, en rapport avec la recherche du bien-être à tout prix. Des mensonges provenant de marchés lucratifs qui vous suggèrent des solutions faciles, immédiates et dont les conséquences qui peuvent être fâcheuses, sont minimisées, voire passées sous silence.
Certainement, subissez-vous aussi comme nous actuellement, le joug de ce mensonge d’état permanent et sans scrupule ayant pour seule fin, non pas de nous protéger, mais de nous terroriser et générer par conséquent du stress et de la culpabilité.
Des ingrédients particulièrement néfastes pour notre immunité.  Il suffit de découvrir le dernier flash télévisé en France, particulièrement sordide à ce sujet, où il est question d’un anniversaire…
Vous voulez une démonstration pour vous convaincre de ces mensonges de la part de l’industrie pharmaceutique ? Permettez-nous de préciser que les exemples que nous donnons n’ont pas valeur de jugements, mais simplement de constatations…
Nous n’évoquerons pas les grands scandales pharmaceutiques bien connus, mais simplement ceci :
Le remède Ercéfuryl, vous connaissez ? Un anti-diarrhéique relativement commun n’est-ce pas ? Sa molécule chimique nifuroxaside a été démontrée sans efficacité clinique pour les diarrhées ! Cela est une chose, mais surtout et ce qui est inadmissible, cette molécule expose les sujets à des effets immunologiques graves !  (Revue « Prescrire »). Ce remède a été retiré du marché récemment certes, mais durant combien d’années le laboratoire, dont est issu ce « remède », a-t-il empoisonné les sujets en question ?!
Ce n’est qu’un exemple ! La revue indépendante « Prescrire » en cite d’autres pour les troubles intestinaux en 2020,  comme : Smecta, Acatpulgite, qui contiennent du plomb ! Petit rappel : L’ingestion…de plomb est toxique. Elle provoque des troubles réversibles (anémie, troubles digestifs) ou irréversibles (atteinte du système nerveux, encéphalopathie, neuropathie). Source : Solidarités-santé.gouv.fr
Maxilase et Vicks sirop pectoral, (maux de gorge et toux) dont « les effets indésirables auxquels ils exposent sont disproportionnés par rapport à leur faible efficacité ou à la bénignité de la situation clinique dans laquelle ils sont autorisés. » – Source : Prescrire.org.
En terme juridique, cela porte le nom de tromperie aggravée !
Ne pensez-vous pas qu’il est temps d’ouvrir les yeux ?

     
      A côté de cela, les autorités politico sanitaires, encore elles, nous annoncent que l’utilisation des plantes et des huiles essentielles ou l’homéopathie par exemple, ne sont d’aucune utilité, voire même présentent un danger ! Encore un mensonge !!!
Sincèrement, un danger pour qui ? Pour notre santé ou pour la santé financière de l’industrie pharmaceutique, « qui possède une puissance comparable à un état » ? François Chast (Président honoraire de l’Académie nationale de pharmacie).
Est-ce que cela vous réconforte par exemple, de découvrir que certains remèdes de synthèse (chimiques) commercialisés ne peuvent pas être administrés à des enfants de moins de 15 ou 18 ans ?
Aujourd’hui « les plus de 65 ans consomment en moyenne …14 médicaments par jour » Source : Journal Le point du 21/09/2017…
De ce fait, le nombre de maladies est-il en baisse avec toutes ces molécules chimiques ?
Pas du tout !!! Et on appelle cela soigner ?!
Le but principal de l’industrie pharmaceutique c’est la rentabilité, la course au profit. La santé du malade au final, est vraiment le moindre de ses soucis.
 « Aucune molécule ne parviendra jamais à nous sauver d’un monde déshumanisé où la logique marchande est reine ! » (Michel Houellebecq romancier. 1956)
Quelques mots à présent concernant ce géant de la pharmacie, Big pharma (Novartis, Roche, Pfizer, Sanofi, Johnson et Johnson etc…).
Pour situer ces cinq plus grands laboratoires en termes financiers, ils ont présenté un Chiffre d’affaires pour l’année 2019 de 290 milliards de dollars. (Sources Wikipédia)
Saviez-vous qu’UN seul malade du cancer rapporte en moyenne, en France à l’industrie pharmaceutique, la coquette somme de :               120 000 € par AN ?!
Nous pourrions penser qu’un tel bénéfice net, permet finalement de financer la recherche, ce qui serait dans l’ordre naturel des choses…
QUE NENNI !!!
Big pharma  ne s’emploie pas à financer la recherche, pas fou ! Ce sont en réalité des fonds publics qui financent aujourd’hui la recherche, c’est-à-dire l’état et VOUS chers amis lecteurs, grâce à vos dons !
Bigpharma s’empare ensuite de la molécule découverte, la développe et la met sur le marché à des tarifs astronomiques. Et tout cela est parfaitement légal, de même que la corruption de bon nombre de médecins et de politiques par ce géant pharmaceutique (conflits d’intérêts) !
L’argent aurait-il pris désormais, le dessus sur la santé ?
Pour ce qui concerne le cancer, pour ne citer que cette maladie, toutes ces molécules chimiques destinées aux malades, (chimiothérapie) sont-elles au moins efficaces ? Peut-on remarquer une baisse sensible de la mortalité grâce à ces remèdes ?
Certes oui, on distingue aujourd’hui une baisse de la létalité, mais ne nous trompons pas, elle est essentiellement la conséquence directe d’un changement de comportement des malades potentiels (dépistage précoces, moins d’alcool et de tabac, meilleure alimentation etc…) !
« L’évaluation systématique des médicaments approuvés par l’Agence européenne du médicament entre 2009 et 2013 montre, que la plupart d’entre eux n’ont aucun bienfait en termes de survie ou de qualité de la vie. » Source : British Médical Journal.
Surprenant non ?
Voici enfin un reportage qui présente la vérité sur cet immense business.
 

__________________________
      Comme vous êtes manipulables  à souhait pour certains d’entre vous chers amis lecteurs, on vous fait donc « avaler » n’importe quoi et c’est exactement ce qui se passe aujourd’hui, avec cette pseudo-pandémie ! (Lire notre bulletin du 5 septembre 2020  intitulé «Soyez docile et ayez la peur au ventre… » dans la rubrique « Ressources » de notre site.)
Au fil des pages de ce présent article, vous allez peu à peu comprendre l’intérêt d’observer de nouveaux comportements, afin de veiller à ce que votre organisme soit toujours au meilleur de sa forme, de façon la plus naturelle possible.
Ne pensez pas que nous allons vous proposer des informations d’un autre siècle, bien au contraire. Ce que nous allons aborder, c’est une approche plutôt moderne, honnête et très basique, sans allégations médicales, vous en conviendrez par vous-même.
Ainsi, si vous décidez d’observer scrupuleusement les attitudes pertinentes que nous allons vous présenter, en vous disant :
« A partir de ce jour, je change ma façon de penser au sujet de ma santé, et je deviens acteur de celle-ci ! »
…vous maintiendrez votre corps dans un bien-être optimum. 
  • Vous allez alors acquérir la : Compétence consciente.
Notre vœu le plus cher est que vous parveniez à cette étape, car avec  le temps et la persévérance, ces nouveaux comportements vont devenir peu à peu chez vous parfaitement inconscients. Vous allez acquérir de bonnes habitudes tout simplement, de nouvelles croyances salutaires.
  • Vous aurez alors acquis la : Compétence inconsciente.
Cela signifie, que votre corps possèdera alors toutes les dispositions  pour fonctionner parfaitement et être en excellente santé, sans souci, quoiqu’il advienne ! Même en cas d’épidémie !!! Balayées la peur et l’angoisse !!!

 

     Chers amis lecteurs, nous avons pris la décision de scinder cet article en deux parties, tant l’ensemble de ces deux parties regorgent d’informations utiles à intégrer.
Ainsi se termine cette première partie.
Pour résumer celle-ci : nous avons vu que notre organisme est intelligent et parfaitement conçu pour s’auto réguler, s’auto régénérer et s’auto guérir. Notre corps a donc pleinement les possibilités de se défendre contre tout agent infectieux y compris les coronavirus.
Cependant, certains comportements liés à la méconnaissance des processus utilisés par notre organisme pour se défendre, vont venir modifier sensiblement ses capacités d’auto guérison, voire même faire des dégâts dans les cellules.
Nous vous avons proposé ensuite d’ouvrir les yeux sur la réalité de l’influence de Bigpharma dans ce domaine, un géant tout puissant, presque intouchable. 
Son seul objectif étant de faire du profit, quelle que soit la qualité des remèdes qu’il commercialise, trop souvent au détriment d’un véritable bien-être.
Encore une fois, ce qui précède n’est pas un jugement, mais une constatation.
Tout le monde connaît ce fameux exemple du malade qui se voit prescrire un remède qui génère des effets secondaires. Effets indésirables qu’il faut traiter avec un autre médicament, qui lui-même provoque d’autres effets secondaires…C’est ainsi que les personnes âgées se voient obligées d’ingurgiter des « montagnes » de médicaments qui provoquent des dégâts dans leur organisme déjà affaibli, souvent par de mauvaises  habitudes de vie. Nous le verrons dans notre seconde partie.
Dans cette seconde partie, nous aborderons donc en détail certains pouvoirs fabuleux de notre organisme, ainsi que les éléments extérieurs, qui vont venir contrarier ses capacités naturelles.
Éléments, que nous aurons la sagesse de contrôler.
Nous nous intéresserons également aux virus respiratoires, afin de les dé- diaboliser, ainsi qu’à la meilleure attitude à adopter en cette période troublée.
Nous aborderons également l’incidence non négligeable du pouvoir de la pensée sur la préservation du bien-être.
A très bientôt donc et comme pour chaque article, permettez-nous de vous remercier de nous avoir lus jusque là !
NB : Si vous souhaitez vous intéresser à d’autres sons de cloche que ceux présentés par l’Agence France Presse (AFP), les médias télévisés, relativement à la situation actuelle et vous faire votre propre opinion, voici le lien qui vous permettra de suivre l’évolution de cette situation.

https://odysee.com/@SilvanoTrotta:f

5 1 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Félicie

Bonjour, Dans toute cette cacophonie, dans laquelle nous vivons actuellement, votre article, que dis-je, vos articles arrivent tout simplement à point nommé. Nous avons besoin effectivement d’entendre d’autres sons de cloche, afin de pouvoir faire notre propre opinion sur la conjoncture actuelle. Et rien que cela, je trouve que c’est… Lire la suite »

close

Avez-vous aimé cette page ?

Share
2
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x